WA.DE.BE

WA.DE.BE. : le mix innovation et tradition

Partager sur

Gérard WANTZ, designer, a fondé WA.DE.BE. en 2008 avec pour objectif de créer des collections de mobiliers, luminaires et accessoires, sur un mode collectif et alternatif, bousculant les codes de la création, de la fabrication et de la distribution. 

Alternative à l’uniformisation industrielle, à l’obsolescence programmée et au tout « made in ailleurs », WA.DE.BE. conçoit des objets non standardisés, résistants à l’usage autant qu’aux modes et entièrement fabriqués en France. Les collections WA.DE.BE. sont conçues selon des critères de modularité et de praticité, répondant aux besoins des modes et des espaces de vie actuels.

À la frontière de l’art, du design et de l’artisanat chaque objet estampillé WA.DE.BE. exprime le talent d’un réseau productif ultra spécialisé, souple et réactif, capable de réaliser de façon accessible des pièces sur mesure.

Afin de permettre une proximité et une écoute des besoins de chaque utilisateur allant jusqu’à la possibilité d’une adaptation « sur-mesure » des collections, les produits WA.DE.BE. sont distribués exclusivement sur la boutique en ligne www.wadebe.com, avec un contact direct avec les concepteurs. Les produits peuvent être vus et essayés sur rendez-vous à l’atelier de création WA.DE.BE. et ils seront également en présentation par le biais d’un maillage de boutiques sélectionnées sur le contact humain et les valeurs partagées avec WA.DE.BE. La liste des ces boutiques est disponible sur le site www.wadebe.com.

Design & artisanat : l’alter design made in France

Gérard Wantz conçoit WA.DE.BE. comme un laboratoire d’idées qui répond aux problématiques liées à l’évolution des modes de vie, , plutôt que de générer de nouveaux besoins, tel l’univers du luxe auquel il a été formé.

Plus flexibles, ces derniers réclament un mobilier malin, modulable, polyvalent ; plus urbains, ils appellent des objets adaptés aux petits espaces ; plus instables, ils demandent le réconfort de matériaux naturels et de techniques qui rappellent une tradition rassurante ; plus standardisés, ils sont sensibles à l’originalité formelle, à la possibilité de choisir ses couleurs ou d’adapter les mesures d’un meuble ; plus éveillés enfin, ils sont attentifs au respect d’une véritable éthique qui s’attache à préserver les savoir-faire locaux, à privilégier les matériaux durables et à participer au développement d’une véritable économie sociale.

Cette réflexion sur la manière de mieux vivre le quotidien est menée en réseau, sur un mode collaboratif. Il connecte l’hyper-créativité de Gérard Wantz aux talents d’artisans sélectionnés en France pour constituer la fabrique décentralisée de WA.DE.BE., mais aussi à celui d’associations comme celle des mamies tricoteuses, qui participent à la réalisation des désormais célèbres « Granny chairs ».

Ce dépassement des process établis, cette proximité nouée entre la création et la fabrication, permet un enrichissement mutuel des savoir-faire, qui vise la recherche des plus belles lignes, de la meilleure ergonomie, du plus solide assemblage et de la conception la plus respectueuse de l’environnement.

Cette démarche de haute qualité et de liberté créative est rendue possible grâce à la maîtrise de toutes les étapes de développement des objets, jusqu’à leur distribution sur le magasin en ligne de WA. DE. BE. Une flexibilité qui permet d’envisager chaque objet sous l’angle du sur mesure, pour permettre aux professionnels comme aux particuliers de collaborer eux aussi à la définition d’un objet qui leur ressemble et puisse les accompagner pour la vie.