© Anne-Emmanuelle Thion
30 aoû

Partenaire de l’appartement du collectionneur de fotofever

Roche Bobois aménage « l’appartement du collectionneur » scénographié par Élizabeth Leriche au salon fotofever. Du 10 au 12 novembre au Carrousel du Louvre.

Partager sur

A côté de sa tendance naturelle à rapprocher design et artisanat, Roche Bobois anime depuis longtemps ces mouvements croisés entre le design et l’art. Partenaire d’événements liés à l’art contemporain et à la culture, la Marque s’engage auprès des artistes et des scénographes. fotofever, rendez-vous incontournable de la jeune création photographique, séduit les passionnés de photographie contemporaine et propose des oeuvres éclectiques à des prix adaptés à un premier achat. Pour sa 6ème édition, 80 galeries françaises et internationales et 150 artistes émergents sont réunis au Carrousel du Louvre du 10 au 12 novembre à Paris. Pour fotofever, Roche Bobois fournit mobilier et accessoires signés des grandes figures et des jeunes talents du design, qui prennent place dans l’appartement du collectionneur de la foire.

 

L’appartement du Collectionneur
Antichambre de fotofever, cet appartement du collectionneur a été imaginé par la talentueuse scénographe française Elizabeth Leriche qui collabore depuis de nombreuses années avec Roche Bobois. L’appartement du collectionneur a pour vocation de permettre aux visiteurs de contextualiser des oeuvres «coup de coeur», en les présentant dans le cadre d’un intérieur aménagé qui pourrait être le leur. Ce lieu de 200 m2 réparti en 5 pièces, une entrée, un bureau, un petit salon, une pièce à vivre, et un coin bibliothèque, délimitées par des toiles de fond de couleur, est entièrement aménagé par Roche Bobois. Élizabeth Leriche a laissé libre cours à son imagination en mariant avec raffinement une vingtaine de meubles Roche Bobois à 50 photographies contemporaines provenant des galeries qui exposent à fotofever. Une manière d’illustrer comment les interactions entre art et design, sont chères à Roche Bobois, pour donner toujours plus de profondeur à l’art de vivre.

Les liens tissés par Roche Bobois entre l’univers du design et de la photographie sont anciens. En 2011, dans une scénographie déjà signée Élizabeth Leriche, Thomas Jorion présentait ses clichés grand format d’un monde qui s’efface. À Monaco, La Galerie Roche Bobois expose jusqu’au 24 septembre les oeuvres de Matthieu Ricard, moine bouddhiste et photographe. L’exposition « Un demi-siècle en Himalaya » retrace 50 ans de travail photographique dans les régions himalayennes. Enfin, une quarantaine de photographies inédites, saisies par l’artiste japonaise Yuna Yagi, ont été exposées dans le showroom boulevard Saint Germain à Paris le temps d’une exposition.

 

Roche Bobois et le Mécénat Culturel
Roche Bobois, éditeur de mobilier français, est depuis longtemps lié à des événements majeurs de la création contemporaine, de l’architecture et de la culture. Un partenaire engagé auprès des festivals, des musées, et des artistes. Après ses expositions « Inexterieur : Street Art Inside » et ses diverses collaborations avec le Palais de Tokyo, ou encore les Arts Décoratifs, Roche Bobois poursuit son engagement pour la création culturelle et artistique. Roche Bobois s’implique cette année dans plusieurs,manifestations : le,Festival du Film Britannique de Dinard, la Villa Medicis à Rome, mais aussi La Galerie Roche Bobois à Monaco. Ce nouveau concept, pensé comme un lieu d’exposition, accueille les pièces les plus créatives de la Marque dans un espace ouvert à la culture et à la création artistique, dans lequel des artistes et créateurs sont régulièrement invités à exposer leurs oeuvres.

 

http://www.roche-bobois.com