07 mar

Les lauréats du Concours Cinna Révélateur de Talents 2018, enfin en magasin !

Depuis 2007, Cinna organise le concours Révélateur de Talents destinés aux jeunes créateurs, dans l’objectif de dénicher et récompenser les grands designers de demain. Une véritable reconnaissance pour certains des lauréats qui voient cette année leurs produits édités, et entrer dans la collection permanente de la marque.

Partager sur

Canapé CLAM / Léo Dubreil & Baptiste Pilato

C’est une première en 12 ans, le 1er prix du jury 2018 est aussi le 1er prix public. Clam, de Léo Dubreil & Baptiste Pilato, se transforme d’un seul geste en un couchage confortable sans rien perdre de son élégance. Il sait aussi être un vrai sofa design permettant l’inclinaison du dossier en six positions distinctes.  Grâce à ses finitions soignées, il peut être vu de tous les côtés, devenant ainsi la pièce maîtresse des intérieurs, comme un ilôt de vie. Plus qu’un convertible, c’est un produit adapté aux modes de vie des millenials.

Les deux designers sont diplômés de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg.

Avant cela, Léo Dubreil obtient un BTS à l’école Boulle de Paris tandis que Baptiste Pilato décroche son BTS à l’École Condé de Bordeaux.

 

Vases TASSO / Mathieu Delacroix

Tasso est une famille de vases décoratifs, revisitant l’usinage du tour à bois. Leur singularité est d’être constitués de tasseaux en bois massif façonnés à la main de manière partielle. Deux parties sont alors obtenues : l’une est dessinée, tournée et ciselée finement, tandis que l’autre est laissée vierge, comme un socle brut, témoin de l’origine de l’objet. Tout en contraste de formes, les créations de Mathieu Delacroix traduisent les multiples possibilités de la matière « bois ».

Après un an dans le département recherche Design Interactif à l’Université de Nagoya au Japon, Mathieu Delacroix revient en France en 2015 et obtient son diplôme à l’Ecole Supérieure d’Art et de Design de Saint-Etienne.

 

Lampe VULCAIN / Jean-Baptise Vigneron

La lampe Vulcain de Jean-Baptiste Vigneron traduit la fascination de l’Homme pour le feu. Son corps en hêtre massif carbonisé rappelle l’aspect des arbres après le passage d’une coulée de lave. Tournée en bois, elle est brûlée au chalumeau, d’après une technique ancienne japonaise. Sous l’effet de la chaleur, celui-ci craque, noircit, fume, se transforme. Le feu destructeur crée le renouveau, façonne une beauté sauvage.

Jean-Baptiste Vigneron a fait de sa passion son métier. En 2016 il crée son entreprise d'ébénisterie et décroche la médaille d’or au Concours Lépine européen de Strasbourg.

http://www.cinna.fr