03 juil

Les canapés font leur rentrée

Rééditions emblématiques ou véritables nouveautés, qu’ils soient faits de cuir ou de tissu, les canapés Ligne Roset se dévoilent, et s’invitent dans les intérieurs.

Partager sur

BONNIE – Pierre Paulin Réédition

C’est à partir d’un des très rares exemplaires disponibles de ce modèle que Ligne Roset a pu étudier la réédition des sièges Bonnie. Et proposer les deux versions déclinées à l’époque : une version avec tapisserie tendue et l’autre avec tapisserie plissée (au confort un peu plus ferme). D’emblée, les sièges Bonnie frappent par leur confort visuel et réel : ils épousent radicalement les formes du corps qui s’y pose. Les recherches rigoureuses de Pierre Paulin sur les matériaux trouvent ici un aboutissement, en permettant la mise en avant d’une coque idéale pour qui s’y love, s’y blottit. Le confort devient un réconfort. Pierre Paulin traite le siège comme un seul volume posé au sol, les pieds ont disparu au bénéfice d’un socle presque invisible : ce n’est plus un meuble, c’est une sculpture.

SINTRA – Noé Duchaufour-Lawrance Nouveauté

Pour sa première création de canapé pour Ligne Roset, Noé Duchaufour-Lawrance a réussi un brillant exercice de style. Sur une base classique, il crée un canapé à très forte personnalité, avec une élégance unique et une séduction incomparable. Sintra reste toujours aussi juste, qu’il soit observé de face, de côté, de trois quarts ou de dos. Ainsi, la couture verticale des angles arrière prolonge avec précision en ligne oblique, puis droite, l’arête du piétement en chêne massif. Les coussins de dos, garnis de plumes d’oie, donnent la dernière touche de confort à un canapé qui allie comme nul autre rigueur et douceur.

DAYBED – Pierre Paulin Réédition

Révolutionnaire au début des années 50, l’élégance minimale de Daybed a toutes les chances de rencontrer encore plus de succès aujourd’hui où les regards se sont formés à une économie de formes. Nouvelle sensibilité aux matériaux naturels tels que le bois, retour à une « low-consommation » centrée sur des produits justes et essentiels, nostalgie des fifties et retour en grâce du design scandinave sont autant de facteurs d’attractivités qui favorisent le retour de la banquette Daybed. La polyvalence de ce produit est remarquable : conçue comme un petit canapé avec table basse intégrée, il devient une grande banquette lorsqu’on positionne les coussins du dossier sur la table basse. Il peut ainsi même se transformer en lit d’appoint.

ENKI – Evangelos Vasileiou Nouveauté

Enki est la première collection d’assises dessinée par Evangelos Vasileiou pour Ligne Roset. Destinée à répondre à de multiples usages, ses lignes pures et élégantes se déclinent en dix-huit éléments qui offrent ainsi une large palette de compositions. Si Enki affiche clairement son classicisme assumé, la collection n’en revendique pas moins les spécificités esthétiques qui lui confèrent toute sa personnalité. La construction très architecturée repose sur un socle continu, créant une ligne qui sépare visuellement le dossier et conférant une légèreté et une générosité supplémentaire.

http://www.ligne-roset.com