30 mai

Cica Gomez, la passion de la céramique

Le Village des Créateurs de Lyon présente : Cica Gomez, créativité, savoir-faire, design, la passion de la céramique avant tout.

Partager sur

Cica Gomez - Ceramics

«Je crée des objets en céramique. La frontière entre le design et le savoir-faire est volontairement poreuse : elle me permet de faire une proposition singulière, contemporaine : un vocabulaire formel épuré, enrichi par un savoir-faire artisanal qui ouvre constamment le champ des possibles...

Mon travail est en effet animé par la recherche de la ligne.

Celle qui se dessine quand l’objet prend forme et place dans l’espace.

Celle qui délimite un territoire pictural.

Et donne corps à des objets sobres, ergonomiques, présents».

Elégance et sobriété

Etre dans l’air du temps pour ne pas parler de contemporanéité. Design et néo-artisanat. Les objets fabriqués sont le reflet d’une époque et de technologies à l’oeuvre. Expression d’un savoir-faire, d’une personnalité – un travail exigent, soigné, attentif. Les inspirations sont multiples, métissées : elles viennent d’Asie, de la céramique scandinave, d’Afrique... Viennent des formes les plus traditionnelles - comme ces petits bols à pieds, pour ensuite être revisitées par un regard contemporain. Ces objets se situent ainsi à la croisée des cultures et des époques.

L’inspiration est aussi diffuse. Une agrégation des formes et lignes auxquelles elle est sensible et que l’on retrouve autant dans l’espace urbain, dans la nature, ou dans les courbes d’un corps humain.

Cica Gomez travaille avec la lumière : «J’aspire à l’équilibre d’une courbe, pour la sensation de tranquillité qu’elle procure. Lorsque la ligne est belle, elle nous confie le temps pris, le soin, la justesse, que l’on a cherché à donner à l’objet et à offrir à celui qui le touche et le regarde».

Des objets d’usage, pour le quotidien :

«Je souhaite faire des céramiques qui éveillent tous les appétits. Ce sont en effet des objets d’usage. Au quotidien. Ergonomiques : la ligne est pensée en force, pour son esthétique, mais également pour sa fonctionnalité. Je joue également avec la finesse des parois – une signature, née d’une gestuelle qui s’aiguise avec la pratique, le temps... Mes céramiques sont des pièces en porcelaine et quelques unes en grès : tournées, émaillées et cuites à haute température (1280°). La porcelaine et le grès étant des argiles qui se vitrifient à la cuisson - je peux pousser mon geste à l’extrême, me laisser porter par le mouvement, précis et maîtrisé, que mon corps inscrit dans mon tournage. Chaque séance de tournage, chaque pièce créée, est une valse et une concentration soutenue pour tendre à chaque fois à la justesse du dessin. A cela s’adjoint un véritable travail de recherche sur les émaux. Patience et persévérance accompagnent un jeu avec la matière, les matières premières. La recherche d’émail est en effet une aventure sans fin, une exploration. Trouver, chercher une texture, un toucher, un effet visuel, en développant des recettes personnelles, singulières.

Trouver une couleur, des couleurs également : je n’emploie en effet aucun colorant industriel.

La céramique est un métier passionnant. Elle est recherche, patience, travail, dialogue, proposition, expérience, intuition, écoute... jeu. J’en fais ma proposition» raconte Cica Gomez.

Plus d'info sur :

www.cica-gomez-ceramics.blogspot.fr

www.villagedescreateurs.com