© Eric Laignel
06 Jan

Gare Montparnasse - Une passerelle vers la lumière

Après deux ans de conception et quatre ans de travaux, la Gare Montparnasse est transformée. Un projet ambitieux de réaménagement et de modernisation conjointement mené par SNCF Gares & connexions et Altarea Commerce et dont la conception a été confiée à l’Agence Jouin Manku, fondée par le duo architecte-designer Sanjit Manku et Patrick Jouin, AREP l'agence d’architecture pluridisciplinaire, filiale de SNCF Gares & Connexions et SLA Architecture, spécialiste de l’industriel et du tertiaire. Le cahier des charges imposait de rendre la gare plus fonctionnelle et de répondre à l’augmentation constante du nombre d’usagers (77 millions de visiteurs par an et 90 millions à terme). Une gare qui favorise l’intermodalité, laisse entrer la lumière, s’ouvre sur la ville. À l’issue d’un chantier mené sans interruption du trafic, la gare est transformée en un nouvel espace de vie, connecté à la ville et au quartier, entièrement repensé pour offrir plus de confort, des commerces et des services mais aussi des concepts innovants.

Share on

Parcours de lumière  

Avec l’ouverture des façades à l’avant de la gare, côté Commandant Mouchotte et boulevard de Vaugirard, la création d’une verrière en méthacrylate au-dessus du hall Vasarely, le bâtiment devient un puits de lumière. Le béton disparait, l’ampleur élimine l’écrasement pour dévoiler une architecture légère, en majesté et offre une transparence cardinale. La vue sur la ville, la lumière, la transparence… Un ensemble d’éléments qui devient boussole pour le voyageur qui arrive et qui repère instinctivement les sorties, le métro, les commerces.

« La lumière naturelle vient alors irriguer la gare jusqu’au niveau du parvis et ainsi permettre d’améliorer le sentiment d’espace. Elle guide facilement le regard du voyageur, il voit beaucoup plus loin, et donc, intuitivement il comprend l’espace »Patrick Jouin et Sanjit Manku

Au cœur du bâtiment, la passerelle, épure aérienne offre une promenade avec un plancher de verre de 330 m et permet de faire descendre la lumière dans les zones basses sous plafond jusqu’au rez-de-chaussée. L’assemblage de cette structure, composée de quatre blocs de quinze à vingt tonnes, a représenté une prouesse technique effectuée par les ingénieurs de HDA (Hugh Dutton & Associés, spécialiste des réalisations en verre et métal). L’ouvrage d’art, composé de poutres métalliques et de panneaux en verre a été construit en Haute-Loire, par l’entreprise Gagne, orfèvre en la matière. La passerelle accentue l’aspect sculptural et dynamique. Les trémies traversées par la lumière élèvent le regard du voyageur, le guident. Avec ces trouées, la lumière naturelle inonde le bâtiment, inscrit le lieu avec le paysage urbain et dialogue avec l’environnement.

L’agence Jouin Manku a apporté une attention particulière au dispositif lumineux conçu en collaboration avec l’agence de Lighting Design, L’Observatoire International. Les espaces sont plus éclairés que l’exigence standard et accentuent la sensation de confort. Clin d’œil à l’art optique, des triangles de lumière jalonnent toute la gare de manière transversale et verticale, les fresques sont soulignées pour une parfaite mise en valeur.

 

La circulation fluidifiée, naturelle, des flux maitrisés

Le travail sur les nouvelles circulations en gare a été mené en grande partie par notre partenaire AREP et ses équipes spécialisées sur les flux. Le point de départ de la réflexion est l’usager de la gare, passager du TGV, ou habitué des trains du quotidien qui chaque jour emprunte les lieux. L’objectif prioritaire est d’améliorer ses moments de vie dans la gare avec une optimisation et un renforcement des liaisons verticales pour une meilleure répartition des flux par niveau. 70% des voyageurs arrivent par le métro et traversent la gare du niveau -1 aux quais (de bas en haut). Dès la sortie du métro, l’usager est accueilli par un anneau d’orientation.

Cet objet extraordinaire lumineux de 15 m de diamètre, 660 Kg en aluminium, dessiné par Patrick Jouin, marque le carrefour et dirige le voyageur.

Face à une circulation dense et constante, les flux sont optimisés pour irriguer la gare avec une nouvelle répartition. Les chemins anciens de la porte Océane et du Transilien sont doublés par des trajets complémentaires et rapides. Chaque usager emprunte les escalators dont la capacité a été doublée.

Les routes absorbent l’ensemble des flux et assurent la fluidité. Le mouvement est maitrisé et scénographié, le site est vivant et animé partout. Pour chacun, accompagnant, riverain, transilien, voyageur, l’accès est facilité aux boutiques, restaurants, tout est à portée de main, un gain de temps dans le quotidien des usagers.

 

Une attente en gare sous le signe de l’apaisement

Une volonté de transformer le temps d’attente en gare en plage de loisirs ; réorganisation et augmentation des espaces réservés au public. Deux espaces d’attente, côté boulevard de Vaugirard et côté Avenue du Maine, ouverts sur la rue, baignés de lumière, dialoguent avec l’espace urbain. Dans une ambiance apaisée, les voyageurs bénéficient d’une attente confortable. Sur un tapis en bambou, prennent place des estrades de différents niveaux où cet espace modulaire répond aux nouveaux usages de connexion. Sous un plafond acoustique avec une maille d’aluminium laminée origamique, les passagers peuvent patienter paisiblement, assis sur des chaises Kate Fermob aux formes pures et douces, dessinée par Patrick Jouin en 2013.

Dans ce nouvel écrin, cent vingt boutiques et kiosques, disposés sur quatre niveaux, proposent une offre riche et diversifiée. Les façades des commerces transparentes renforcent la visibilité. De fines menuiseries métalliques élancées harmonisent l’ensemble, rappellent les ateliers d’artistes emblématiques du quartier de la gare Montparnasse et expriment cet ancrage dans le quartier. Des kiosques dans les allées et sur le quai transversal s’intègrent parfaitement avec une unité d’écriture. Avec la coque et l’enseigne identiques, ils forgent une identité globale et créent un rythme. Ces kiosques portent la signature de l’agence Jouin Manku : qualité du design, entre fonctionnalité et esthétique, robustesse et souplesse, lignes courbes et épurées, matériaux durables.

 

Informations clés : 
 
Équipe Projet Jouin Manku : Yann Brossier, Mathias Debien, Bruno Pimpanini, Axel Mak, François Isone

Maîtrise d’ouvrage associée : SNCF Gares & connexions / Altarea Commerces

Conception : Altarea / JOUINMANKU

Maitrise d’œuvre : AREP / JOUINMANKU / SLA

Eclairagiste : L’Observatoire International

Ingénieurs : Jacobs (phase étude), Builders (phase exe) et SLA Architecture, Atelier TESS (façade des commerces), Hugh Dutton & Associés (passerelle)

Entreprise Générale : Dumez (mandataire), Axima, Inéo, et SBM

Entreprises et artisans : Gagne Construction Métallique, Setal Structure Aluminium, Odeli Lighting Factory, Métal Creation, Augagneur, Saga (mobilier)

Crédit photos : Eric Laignel