08 juin

Les semences en questions. De la terre à l’assiette.

Loi agriculture et alimentation, rejet de l'inscription dans la loi de la date de sortie du glyphosate... Déceptions et indignations ont donné naissance au livre de Catherine Flohic qui paraît aujourd'hui en librairies.

Partager sur

Les conséquences destructrices de l'agriculture conventionnelle sur les sols et sur la biodiversité ne peuvent elles pas être inversées ? Si les grands semenciers et industriels de l’agrochimie ont la main mise sur les semences, ont créé les hybrides, les OGM et aujourd’hui les faux OGM, des résistances s'organisent aujourd’hui : agroécologie, permaculture, semences paysannes, circuits courts, accords maraîchers cuisiniers. Le nouvel ouvrage de Catherine Flohic, Les semences en questionsDe la terre à l’assiette constitue une riche, passionnante et très personnelle investigation sur ces enjeux d’une agriculture durable à partir du premier et plus petit élément de vie dans la chaîne alimentaire : les semencesRessources de la vie et de la biodiversité, elles sont au cœur des champs historiques, politiques et juridiques, économiques, scientifiques, sanitaires et environnementaux. 

Au fil des pages, deux conceptions antagonistes de l’agriculture apparaissent. L’une, conventionnelle, héritée de l’après-guerre, utilisatrice des produits en « -cide » où la nature est perçue comme une ennemie ; l’autre, au contraire, est l’expression d’une toute autre relation, positive et harmonieuse, qui suit la nature. Si la première, celle d’une agricuture conventionnelle et productiviste, semble être encore incontournable, des citoyens déterminés et engagés peuvent néanmoins faire bouger les choses. L’ouvrage de Catherine Flohic, en 7 chapitres (la terre ; les graines ; les cultures ; la distribution ; le goût ; le maraîcher et le cuisinier ; les engagements) et basé sur 40 entretiens, laisse non seulement s’exprimer ces deux visions mais dresse aussi et surtout un panorama de fortes personnalités engagées et d’initiatives incroyables, « de la terre à l’assiette », qui donnent beaucoup d’espoir :

Lydia et Claude Bourguignon – scientifiques, fondateurs du laboratoire indépendant de microbiologie des sols, le LAMS.

Bernard Ronot – paysan céréalier de 86 ans à Chazeuil (Nièvre), témoin des dégâts de l’agriculture intensive décide dans les années 1980 d’une conversion en bio et fonde l’association Graines de Noé en 2010.

Ananda Guillet – fils du fondateur de l’association Kokopelli, Dominique Guillet, qui œuvre pour la Libération de la Semence et de l’Humus et la Protection de la Biodiversité alimentaire.

Olivier Gruié – formateur en permaculture

Perrine et Charles Hervé-Gruyer – La Ferme du Bec-Hellouin, emblématiques de la permaculture

Pascal Poot – Maraîcher à Olme-et-Villecun, Lodève (Héraut)

Benjamin de Coster – créateur d’Alternoo, plateforme de distribution en circuit court.

Samuel Nahon et Alexandre Drouard – fondateurs de Terroirs d’avenir

Christophe Collini – chercheur-maraîcher, cultivateur de variétés rares et cofondateur du Conservatoire du Goût (décédé en février 2018)

Xavier Hamon – Responsable du convivium Slow Food du Finistère & Alliance des Cuisiniers

Joël Labbé – Sénateur du Morbihan (Europe Ecologie Les Verts)

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Les semences en questions. De la terre à l’assiette. 
Auteur : Catherine Flohic
Editions les ateliers d’argol 
360 pages 230 photographies couleur
210 x 240 mm
40 intervenants 
Prix : 29,90 €
ISBN : 979-10-94136-05-8
Parution : 8 juin 2018