François Chatillon Architecte

Partager sur

Dans son approche de l’architecture, François Chatillon considère qu’il n’y a pas de rupture théorique entre la restauration du bâti ancien et la création, entre le patrimoine et sa projection contemporaine. Après plus de 10 ans de réalisations architecturales allant du logement social à l’équipement public et culturel, poussé par le désir de mieux comprendre l’architecture à travers les époques et les cultures, François Chatillon intègre le Centre des Hautes Études de Chaillot en 1999 et va ainsi se former à la compréhension des techniques de construction du bâti ancien. Depuis 2005, nommé architecte en chef des Monuments Historiques, une grande partie de son activité professionnelle est dédiée à la restauration des grandes œuvres du patrimoine architectural (Le Grand Palais à Paris, Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, Château de Voltaire à Ferney-Voltaire…). En parallèle de ces passionnantes responsabilités, plusieurs bâtiments forts et emblématiques du patrimoine du XXème siècle lui sont confiés, tels que les Halles du Boulingrin d’Emile Maigrot et Eugène Freyssinet (Reims), la Cité de Refuge de Le Corbusier (Paris 13è), La Piscine des Amiraux d’Henri Sauvage (Paris 18è) ou la Maison des Sciences de l’Homme de Lods, Depondt et Beauclair (Paris 6è).

« Conserver pour créer, créer pour conserver » à l’esprit, François Chatillon s’attache à rendre vivant leurs héritages. Il milite pour une vision « moderne » de la conservation : dépasser l’opposition entre la préservation, la reconversion et l’utilisation d’un bâtiment est un acte créatif, une véritable démarche de projet innovante et savante. Renouveler/adapter/transformer avec les problématiques de réglementations, d’accessibilité, d’usage, en intégrant les nouveaux modes de vie sont les enjeux qui animent chaque intervention de François Chatillon et de ses équipes, et ce, dans une réelle démarche prospective et collaborative.