La Grenouillère

Restaurant

Le rebond de la Grenouillère

Partager sur

Après y avoir imposé sa cuisine de territoire, élégante et radicale, Alexandre Gauthier requalifie à son image le décor de La Grenouillère.

Projeté dans le 21e siècle avec l’aide de l’architecte Patrick Bouchain, le restaurant familial de La Madelaine sous Montreuil fait peau neuve, alors que dans son jardin émergent huit nouvelles chambres conçues comme des huttes de chasseur.

Mots clés de l’aménagement : humilité et ouverture. Au regard de la cuisine d’Alexandre Gauthier et du paysage dans lequel elle s’inscrit, le nouveau visage de La Grenouillère navigue entre authenticité et création pure, pour accompagner l’expérience d’un temps suspendu : « L’idée était de rendre le lieu cohérent avec ma personnalité et ma cuisine, de l’amener dans l’époque sans renier ce qu’il a été. »

Pour réaliser cette mutation, Alexandre Gauthier a rencontré plusieurs architectes. Quatre projets ont vu le jour retoqué à chaque fois, pas assez justes par rapport à lui ou à l’endroit. C’est finalement en Patrick Bouchain qu’il a trouvé l’interlocuteur capable d’interpréter sa vision.

Metteur en scène autant qu’architecte, l’inventeur du Lieu Unique à Nantes, de La Condition Publique à Calais, mais aussi du Théâtre Zingaro a su préserver intacte l’âme du corps de ferme du 16e siècle et l’ouvrir aux métamorphoses d’une nature, qui se transforme sous la brume et les caprices du climat océanique.

Le résultat est un cheminement qui emprunte les pas de l’histoire avant de dévoiler l’atelier où se forge le présent. Salle et cuisine s’imbriquent, jardin et coin du feu se tutoient. Dehors, les huit huttes s’enterrent pour se confondre à la nature et mieux observer le relief des remparts qui se découpent au loin.

 

Évasion sur le terrain du juste et de l’intime, partage la main sur le cœur, La Grenouillère mue pour s’exaucer.